Thomas Colas des Francs et Maximilien Barbé, co-fondateurs de The Offline ©The Offline

Ganaël Bascoul, fondateur de la DNVB Monsieur Barbier et de Maison Cottan. ©Maison Cottan

La team Owen (de gauche à droite) : Andy Géhin, Sébastien Tortu, Juan Pablo Naranjo & Jean-Christophe Orthlieb ©Owen

Marie-Ann Washtmeister et Manuel Mallen, les deux co-fondateurs de Courbet. ©Dmitry Kostyukov

Thibault Lamarque Président et CEO de CASTALIE — © CASTALIE / Emmanuel Delaloy

Les deux co-fondateurs de Japhy François Puigsarbé et Thomas Chabrier ©Japhy

Le marché des animaux de compagnie a le vent en poupe. Un foyer sur deux possède au moins un chat ou un chien, voire les deux. Le marché mondial ne cesse de progresser, tiré par la demande et par la part croissante des dépenses consacrées à ces compagnons de vie, plus que jamais considérés comme un membre à part entière de la famille. Un phénomène qui n’a pas échappé à la Pet tech qui entend bien croquer des parts de marché aux mastodontes bien installés. Beaucoup de nouveaux entrants, peu d’heureux élus. Parmi les grands gagnants, la France peut compter sur son potentiel champion avec Japhy, qui après avoir installé sa marque de Petfood, élargit son offre au Petcare. Avec François Puigsarbé son co-fondateur, nous explorons cette verticale pour bousculer les idées reçues. Je voulais comprendre les enjeux de cette industrie, c’est avec franchise, humilité et talent que François m’a répondu.

Jonathan, Axel et Thomas Lang, co-fondateurs de Chefclub. ©Chefclub

Morgan Hermand-Waiche, fondateur et CEO d’Adore Me — ©Adore Me

Si vous n’avez jamais entendu parlé d’Adore Me, vous risquez de vous réveiller bientôt avec le sentiment étrange d’être passé a côté d’un phénomène. Cette DNVB (Digitally Native Vertical Brand) lancée en 2012 par un français, fraichement sorti des rangs de Polytechnique et de Harvard a réussi l’exploit de conquérir le coeur et le corps de millions d’américaines de tous âges. Son idée : secouer le marché de la lingerie par une approche unique et inclusive. Ainsi chaque mois, Adore Me lance une nouvelle collection de 50 à 60 nouveaux modèles. Dans des tailles allant de la plus petite à la plus grande, adaptées à chaque morphologies et pour chaque style à des prix accessibles.

Six ans plus tard, Adore Me est devenu un acteur majeur sur la marché de la lingerie, le n°1 des ventes en ligne. La marque emploie plus de 130 personnes entre les États-Unis et l’Europe et a levé 11,5 millions de dollars de fonds de capital-risque. La startup a remporté le prix de l’engagement client en 2017, a reçu le prix des entreprises à la plus forte croissance de Crain’s à New York en 2016 et a reçu le prix des meilleurs détaillants à surveiller en 2016 de Business Insider. A l’origine de cette success strory à l’américaine, se cache Morgan Hemand-Waiche, un entrepreneur talentueux, déterminé et humble, à découvrir de toute urgence.

Thomas Lemaslé et François Xavier Henry -cofondateurs d’Oé. - Photo ©Oé

Viviane Lipskier

CEO @BrandALchimy, DtoC expert, Author 📚 “DNVB: les surdouées du commerce digital” éd. Maxima. Fascinated by creativity & innovation.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store